Une appli pour bien manger

Logo Open Food Fact

Quand nous allons faire nos courses au supermarché, il est parfois difficile de décrypter la liste des ingrédients et des apports nutritionnels des produits industriels.

Open Food Facts, est une base de données open source communautaire qui existe depuis 2012 pour aider le consommateur à choisir le bon produit. Vous pouvez rechercher votre produit préféré. Si la communauté l’a déjà intégré à la base, vous pourrez retrouver la liste des ingrédients ainsi que les additifs (avec le code en E et le nom), les valeurs pour 100 g et par portion de sels, d’acides gras saturés, de sucres etc… Le nutri-score est également disponible.

Plus un produit contiendra d’éléments nutritionnels à favoriser, plus sa note se rapprochera de la note A. Au contraire, plus le produit contiendra d’éléments nutritionnels à limiter, plus sa note se rapprochera de E.

Un produit noté E, n’est pas forcément donc à exclure définitivement de votre alimentation, mais il faudra en limiter la quantité ou le remplacer par un produit équivalent mieux noté.

La présence du nutri-score sur l’emballage des produits n’est toujours pas obligatoire à cause de l’intervention des lobbys de l’agroalimentaire.

Ce reportage traitait déjà de la question en septembre 2016.

Fonction intéressante, quand le produit fait partie d’une catégorie (exemple yaourt nature), il est possible de comparer les valeurs nutritionnelles de l’aliment à la moyenne de ceux de la catégorie. Ensuite, vous pouvez trier cette catégorie par note nutritionnelle.

Cette appli est très utile pour les régimes alimentaires spécifiques. Elle permet également de rapidement trouver les aliments pauvres en sucre rapide (dont sucre), riche en sucre lent (glucides – dont sucres) et riche en fibres. (voir l’utilité des fibres pour prévenir l’arthrose du genou)

En bonus on peut parfois trouver le lieu de fabrication ou de transformation pour consommer local.

Une application est disponible sous IOS et Android pour vous accompagner pendant vos courses. Vous pouvez scanner directement le code-barre du produit pour accéder à sa fiche. Si rien ne se passe au moment de passer le code, c’est que la communauté n’a pas encore rentré le produit. Vous pouvez soit attendre patiemment qu’un membre s’en occupe, soit devenir un membre de la communauté, en prenant une photo du produit et en rentrant ses informations.

Sa petite sœur Yuka, également disponible sur IOS et Android, bénéficie d’une meilleure interface. Elle repose sur la base de données d’Open Food Facts, mais est contrairement à celle-ci à but commercial.

Premier inconvénient de la base de données d’Open Food Facts, le projet étant communautaire, il peut parfois il y avoir une erreur sur la fiche produit (par exemple des kcalories rentrées à la place des kjoules).

Deuxième inconvénient, elle ne cite pas sa source de classement des additifs. Les vieilles études de l’Organisation mondiale de la Santé sont cependant disponibles sur le wiki. Comme le disait Paracelse « Toutes les choses sont un poison, et rien n’est sans poison ; seule la dose détermine ce qui n’est pas un poison ». Il serait intéressant d’avoir accès facilement à des seuils.

Dernier inconvénient, elle ne vous indique malheureusement pas le taux de salmonelle dans le lait en poudre pour bébé ni le % de viande de cheval dans vos lasagnes 100 % pur bœuf, il faudra donc continuer de faire confiance à nos chers industriels.

 

Une appli pour bien manger

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut